: la synthèse iconophile

⇒ article oikonomia [4].

C'est à la faveur de la que se fit sans aucun doute l'unité opératoire du concept. Le rassemblement explicite sous un même terme de l' de la gestion politique des biens et des personnes ainsi que des enjeux de la fait de l' la pièce maîtresse d'une construction symbolique. L'économie fait la synthèse doctrinale du message évangélique et de la vie de l'institution. Le Patriarche en fut le porte parole véhément et exemplaire au IXe siècle.

« Avant même d'aborder la question des icônes, par le propos qu'il [l'iconoclaste] profère publiquement, il laisse deviner son plan sans, attendre de lui donner le tour fameux qu'on lui connaît. Observez maintenant la consécution logique qui se maintient entre sa conception et tout ce qui précède. En effet, il a d'abord disserté des deux natures et des hypostases, puis soudain emporté par l'arrogance et la passion, il saute brusquement sans ordre aux icônes et aux prototypes. Il ne pouvait pas mieux prouver que toute la discussion qu'il a soulevée d'un bout à l'autre, n'a en fait d'autre mobile que de faire violence en même temps qu'aux symboles sacrés de notre foi, à l'Économie tout entière de notre Sauveur Jésus Christ, et il n'a fait que se précipiter davantage dans la révolte contre le Christ » (Nicéphore le Patriarche, Discours contre les iconoclastes, Antirrhétiques 1, 224C-225A, trad. fr. M.-J. Mondzain, Klincksieck, 1991, p. 71-72).

Les Antirrhétiques de Nicéphore sont le plus important des ouvrages iconophiles, et furent écrits au IXe siècle. Le terme d' y est utilisé trente neuf fois pour identifier sans rupture la défense de l'incarnation à celle de l' Ces traités polémiques répondaient à l'interprétation iconoclaste de l'économie qui, elle, considérait qu'après la résurrection, le respect du message évangélique était la seule charge légitime de la théologie ecclésiale et de sa hiérarchie tandis que l'économie temporelle revenait au pouvoir politique séculier de l'empereur. L'interprétation de l' devenait de ce fait un enjeu politique dont la séparation des pouvoirs occupait le centre. L'Église a triomphé en rassemblant sous un même mot tous les enjeux mondains du visible, du pouvoir et de la richesse.

Marie-José Mondzain

© Le Seuil / Dictionnaires le Robert, 2003.