: la période iconoclaste (724-843)

⇒ article oikonomia [2].

Pendant près d'un siècle l'empire byzantin fut secoué par un conflit théologico-politique dont l'enjeu fut la légitimité de l' et son appropriation monopolistique. L'empereur iconoclaste, Léon III, ordonne par décret (724) la destruction de toutes les images religieuses et leur substitue les figurations impériales ainsi que les décors de l'art profane. L'Église se mobilisa dans ce combat où se jouait la fondation de son pouvoir temporel et triompha en 843, lors du « rétablissement solennel ». C'est à l'occasion de cette convulsion historique que les théologiens et philosophes chrétiens produisirent la première doctrine de l' Cette remarquable innovation philosophique, dans un monde héritier du judaïsme et de la pensée grecque peu favorable aux visibilités (par fidélité à la rigueur du questionnement ontologique), s'opéra au nom de l' C'est par le renouvellement des usages de ce terme et par le jeu de sa polysémie, que s'inaugura la première pensée occidentale de l'image, la première

Marie-José Mondzain

© Le Seuil / Dictionnaires le Robert, 2003.