⇒ article mimêsis [7].

Le mot «   » entre dans le vocabulaire français de la peinture vers les années 1650 et ce nouvel usage reste longtemps sans équivalent dans les autres langues ( est encore absent du Vocabulario toscano dell arte del disegno de publié en 1681). « Expression » est employé d'abord au sens général d'expression du sujet du tableau, c'est-à-dire comme synonyme de Mais il prend très vite un deuxième sens plus restreint pour désigner la représentation des C'est ainsi que distingue l' qui « est une naïve et naturelle ressemblance des choses que l'on veut représenter » et l' « qui marque les mouvements du cœur, et qui rend visible les effets de la passion » (Conférences académiques du 7 avril et 5 mai 1668 sur L'Expression des passions, in A. Mérot, op. cit. p. 148). Le premier sens va peu à peu disparaître au profit du second, laissant place à la distinction représentation/expression.

Jacqueline Lichtenstein

© Le Seuil / Dictionnaires le Robert, 2003.